Le patrimoine des guerriers du fief Ashimori à Okayama

Maison d'un membre de la famille Kinoshita

Maison d’un membre de la famille Kinoshita

Le quartier d’Ashimori dans la ville d’Okayama (où se trouve le fameux jardin de daimyō de l’époque d’Edo Kōrakuen) contient des vestiges architecturaux de l’époque d’Edo méconnus du grand public. Classé au niveau préfectoral et municipal, ce patrimoine est un témoignage rare sur l’habitat des guerriers prémodernes dans un campement militaire provincial. Lire la suite

Ichijōdani: l’habitat des guerriers au Moyen Âge

Murs entourant les résidences de guerriers

Murs de terre et de pierre entourant les résidences de guerriers

Le site archéologique Ichijōdani一乗谷, situé à une dizaine de kilomètres de la ville de Fukui, contient les vestiges d’une ville-sous-le-château de la période médiévale. Les fouilles et les études réalisées sur ce terrain ont permis de mettre au jour le tissu urbain de l’ancienne communauté ainsi que la composition spatiale des résidences du chef du clan dirigeant la ville, des guerriers vassaux et des artisans. La reconstitution d’une partie de la ville  permet également aux visiteurs de se figurer l’atmosphère des villes médiévales japonaises.

Lire la suite

Jardin Gyokusen-in maru玉泉院丸庭園: l’ouverture au public d’un jardin de daimyō à Kanazawa

Vue du jardin Gyokusen-in maru depuis le sud-est

Le 7 mars 2015, la ville de Kanazawa inaugurait l’ouverture d’un jardin de l’époque d’Edo (1603-1868), appelé Gyokusen-in maru, reconstruit entièrement d’après fouilles archéologiques et sources historiques. Une semaine plus tard (14 mars), c’est la grande compagnie ferroviaire japonaise Japan Railway (JR) qui célébrait l’inauguration de la ligne du Shinkansen hokuriku (train à grande vitesse nippon) reliant la ville de Nagano à Kanazawa. À cette occasion, le château, le jardin Kenrokuen et le nouveau jardin Gyokusen-in maru ont fait l’objet d’illuminations, mettant en valeur ce patrimoine exceptionnel de l’époque pré-moderne.

Lire la suite

L’architecture japonaise

La création de ce carnet s’inscrit dans le cadre d’une thèse de doctorat ayant pour thème l’habitat des guerriers au Japon, du XVIIe siècle à aujourd’hui.  Aujourd’hui, l’archipel est parsemé d’un patrimoine culturel et architectural d’une époque féodale révolue que j’aimerais présenter ici. Si l’image du samouraï est bien connue du grand public, son habitat l’est en revanche beaucoup moins. Où résidaient-ils? Quelle fonction occupaient les châteaux forts? Que reste-t-il aujourd’hui des résidences des vassaux du seigneur féodal qui occupait le château? Celles-ci, évidemment beaucoup imposantes et majestueuses, occupaient cependant la majeur partie du territoire des villes pré-modernes japonaises. Ce carnet a donc pour objectif de présenter, d’analyser, de comprendre ce patrimoine méconnu ou bien connu de l’archipel japonais, à travers diverses études spatiales et historiques. Il s’agira également de décrire cette architecture japonaise pré-moderne, ses caractéristiques spécifiques, et au travers d’elle, comprendre le mode de vie de la société guerrière de l’époque d’Edo (XVIIe – XIXe siècle). Etant moi-même en ce moment au Japon, et grâce à mes précédents voyages, je présenterai ce patrimoine ainsi que les actualités qui y sont liées, comme par exemple des travaux de restauration achevés ou en cours, ainsi que d’éventuelles expositions.