L’architecture japonaise

La création de ce carnet s’inscrit dans le cadre d’une thèse de doctorat ayant pour thème l’habitat des guerriers au Japon, du XVIIe siècle à aujourd’hui.  Aujourd’hui, l’archipel est parsemé d’un patrimoine culturel et architectural d’une époque féodale révolue que j’aimerais présenter ici. Si l’image du samouraï est bien connue du grand public, son habitat l’est en revanche beaucoup moins. Où résidaient-ils? Quelle fonction occupaient les châteaux forts? Que reste-t-il aujourd’hui des résidences des vassaux du seigneur féodal qui occupait le château? Celles-ci, évidemment beaucoup imposantes et majestueuses, occupaient cependant la majeur partie du territoire des villes pré-modernes japonaises. Ce carnet a donc pour objectif de présenter, d’analyser, de comprendre ce patrimoine méconnu ou bien connu de l’archipel japonais, à travers diverses études spatiales et historiques. Il s’agira également de décrire cette architecture japonaise pré-moderne, ses caractéristiques spécifiques, et au travers d’elle, comprendre le mode de vie de la société guerrière de l’époque d’Edo (XVIIe – XIXe siècle). Etant moi-même en ce moment au Japon, et grâce à mes précédents voyages, je présenterai ce patrimoine ainsi que les actualités qui y sont liées, comme par exemple des travaux de restauration achevés ou en cours, ainsi que d’éventuelles expositions.